En raison des multiples crises financières, économiques et politiques au Liban, suivies des restrictions liées à la pandémie de COVID-19, l’explosion de Beyrouth le 4 août 2020 et des défis persistants (pénurie d’essence, de diesel, de ressources…), les enfants et les adolescents, similaires aux adultes, sont confrontés à de nombreuses émotions difficiles : solitude, anxiété, colère, tristesse, perte de sens… La seule différence est qu’ils ne savent pas les exprimer de manière saine sans se blesser ou blesser les autres.

La Société biblique du Liban, en partenariat avec le secrétaire général des écoles catholiques du Liban, a lancé un programme de guérison des traumatismes pour enfants afin d’équiper les enseignants de catéchisme, les prêtres, les pasteurs, les psychologues et toute personne ayant une expérience de travail avec les enfants et les adolescents.

Le programme regorge d’histoires, d’activités, d’arts et de jeux basés sur des perspectives psychologiques et bibliques qui aident les enfants et les adolescents à identifier, nommer, exprimer et gérer leurs émotions de manière positive.

Le but de ce programme est d’aider les enfants à retourner à l’école après près de deux ans d’apprentissage en ligne et de confinement. Certains d’entre eux ont été directement touchés par l’explosion, d’autres l’ont entendue, vue ou ressentie. Certains vivent également dans l’anxiété et la peur car ils voient leurs parents submergés par tout le stress permanent. Le programme de guérison des traumatismes dans les écoles les aidera dans le processus de guérison – un cœur à la fois !

Le 14 octobre 2021, l’initiative a été lancée via Zoom pour expliquer aux directeurs d’école l’importance de ce programme et comment il serait mis en œuvre tout au long de l’année scolaire. La première formation a eu lieu du 22 au 24 octobre au Secrétariat général des écoles catholiques pour 25 catéchistes.

Après la formation, les commentaires étaient les suivants :

« Assister à cette formation a été l’une des meilleures expériences que j’aie jamais vécues ! Je remercie Dieu pour la sagesse qu’il m’a donnée de quitter ma paroisse pour le week-end parce que maintenant je me sens mieux personnellement et les enfants bénéficieront certainement de ce programme incroyable.

 

« J’espère vraiment que tous les professeurs de catéchisme au Liban suivront ce programme. En tant qu’adultes, nous l’avons trouvé si bénéfique qu’il fera certainement des miracles pour les enfants.

 

« C’est incroyable la façon dont le programme est organisé. Les jeux sont bien structurés et permettront aux enfants non seulement de s’amuser, mais aussi de saisir les informations et d’exprimer leurs sentiments de manière simple.

 

« J’ai adoré l’histoire de Rami & Leila. J’attendais avec impatience de connaître la fin ! Je parie que les enfants vont adorer.

 

« C’est la première fois que je vais partager une expérience personnelle. Je ne l’ai jamais fait auparavant, mais je me sens en quelque sorte en sécurité et soutenu pour exprimer mes sentiments : ma fille est décédée il y a trois ans. Elle avait 30 ans. Jusqu’à présent, je ne peux pas utiliser le mot « mort ». Je finis chaque jour en pleurant et ma douleur grandit jour après jour, année après année. Je ne me suis jamais senti prêt à m’ouvrir ; grâce à vous, j’ai maintenant l’impression d’avoir une longueur d’avance sur mon cheminement de deuil. J’ai adoré le concept de la rue du deuil car il m’a aidé à mieux me comprendre. Quant à la leçon sur l’importance de l’écoute, je souhaite qu’elle puisse être présentée à mes amis, ma famille et mes collègues. Personne ne m’a écouté, personne ne m’a compris. Tout ce que j’ai entendu était des déclarations telles que Jésus l’avait choisie pour être avec lui, ou cela faisait trois ans depuis l’accident, vous devriez vous sentir mieux maintenant, ou les chrétiens devraient être plus forts que cela… Chaque fois que je recevais de tels commentaires, je ressentais de la douleur dans mon cœur. Dans cette formation, vous m’avez vraiment entendu, j’ai pleuré et je me sens mieux. Je ne vous remercierai jamais assez! »

 

« Dans l’une des activités de dessin, j’ai dessiné pour la première fois de ma vie quelque chose qui me rappelle une expérience passée. J’ai toujours pensé que j’allais bien et j’ai avancé mais ces trois jours m’ont permis de découvrir que je suis toujours coincé ! Cette idée était si puissante. Cela m’a beaucoup aidé à trouver des réponses à de nombreuses questions dans ma tête.

 

« Merci, équipe de la Société biblique ! Je sais que de nombreux membres travaillent dur en dehors de la formation, alors merci pour chacun d’entre vous !

 

« J’ai aimé la façon dont la formation a été faite. L’alchimie entre les formateurs et leur façon de présenter a beaucoup aidé à ne pas perdre de vue.

 

« J’ai été contrarié par de nombreux psychologues à cause des nombreux concepts erronés qu’ils ont… J’ai refusé pendant si longtemps d’assister aux formations données par eux, surtout s’ils utilisent également la perspective biblique. Après cette formation, j’ai vraiment changé d’avis.

 

Décembre 2021

Une deuxième formation a eu lieu les 3, 4 et 5 décembre pour les professeurs de catéchisme et les directeurs des écoles de la Congrégation des Sœurs Maronites de la Sainte Famille (Ste. Famille Maronite) venant de tout le Liban, où 31 participants ont rejoint la formation à Notre Dame Du Mont à Fatqa.

Les sessions étaient pleines d’expériences partagées de différentes perspectives dans plusieurs régions du Liban.

 

L’équipe coordonne une troisième formation en janvier 2022 pour les écoles du diocèse d’Antelias Maronite dans le but de toucher le plus d’écoles possible.